Vendredi 20 novembre 2015

Notre paracommandos part s’entraîner en conditions tropicales au Gabon et en RDC

Soucieuse de conserver son expérience africaine - et notamment une capacité à opérer en conditions tropicales -, les paracommandos entament samedi un vaste exercice au Gabon et en République démocratique du Congo (RDC). 800 militaires belges seront rassemblés au total

Cet exercice, baptisé «Tropical Storm», comportera deux volets successifs, a-t-on précisé de source militaire à l’agence Belga.

Le premier se déroulera au Gabon, avec un entraînement en commun avec l’armée gabonaise et française - le 6e bataillon d’infanterie de Marine (6e BIMa), une des pièces maîtresses du dispositif militaire français en Afrique, stationné à Libreville, et des Eléments français au Gabon (EFG).

Le second aura lieu à Kindu, le chef-lieu de la province du Maniema (est de la RDC), avec la participation de la 31e brigade de réaction rapide des Forces armées de la RDC (FARDC), une unité dont la Belgique a encadré la formation depuis 2008.

L’objectif affiché de cet exercice est de «maintenir l’expérience africaine de la Défense» et d’«être prêt pour une mission NEO («Non-combatant Evacuation Operation» de civils d’une zone en crise) éventuelle», qui est l’une des tâches permanentes de la brigade légère de l’armée belge.

Les activités à Kindu cadrent avec le Programme de Partenariat militaire (PPM) belgo-congolais et sont liées à la formation de la 31e brigade des Unités de réaction rapide (URR) congolaises. (Belga)