Mardi 5 avril 2016

Un monument dédié à Christophe Renwa, assassiné au Rwanda, vandalisé? Ce serait juste des ouvriers qui l'auraient déplacé

Le monument dédié au caporal Christophe Renwa, situé à Liège, a été vandalisé durant la nuit de dimanche à lundi, c’est ce que rapportait un «villageois apeuré » au site para-commando.com qui centralise les informations sur les para-commandos de l’armée belge. Il n’en était en fait rien : le monument avait été, lundi, désolidarisé du sol par des ouvriers de la Ville en vue de son déménagement. Ces derniers l’ont emporté aujourd’hui, nous assure-t-on dans le voisinage de la rue Fraîche, à Chênée.

Christophe Renwa était l’un des dix para-commandos qui ont été assassinés «monstrueusement» le 7 avril 1994 à Kigali (Rwanda). Le monument a été érigé à son domicile à Chênée (près de Liège) en mémoire de sa mort tragique et se trouve près de l’école primaire communale où M. Renwa était scolarisé.

« Il n’était pas encore clair s’il s’agissait d’une tentative de vol ou bien d’un fait de vandalisme », indiquait paracommando.com. « Cependant, il serait établi que le ou les auteurs étaient bien préparés et équipés. Ils ont ainsi entouré le monument avec des sangles solides. Ces sangles ont été laissées sur place par le(s) auteur(s) et se trouvaient encore lundi matin sur le monument. »

Ces « sangles solides », ce seraient les ouvriers communaux qui les auraient placées en vue du déplacement du monument vers un autre site... (Belga)